Ateliers d'Art de France

Clémentine Brandibas, lauréate régionale du Concours Ateliers d'Art de France

Clémentine Brandibas, brodeuse, lauréate de la région Nouvelle Aquitaine dans la catégorie Patrimoine pour sa pièce Monts de Vénus

Baignée très jeune dans la pratique de savoir-faire minutieux, sa grand-mère étant couturière et son grand père créant des objets en bois, Clémentine Brandibas s’est orientée vers la broderie. Elle voue une passion à cette pratique manuelle ancestrale, chargée d’histoire et de sens, qui offre des possibilités plastiques infinies. Lors de sa formation textile option broderie à Duperré, la jeune femme aujourd’hui installée à Saint-Jean d’Illac, en Gironde confie avoir compris « qu’il était important de connaitre ce qui avait déjà été fait par le passé, de respecter cet immense héritage afin de pouvoir par la suite aller de l’avant en se réappropriant certains points ou même en inventer de nouveaux. » Un de ses objectifs professionnels est de faire vivre le patrimoine mais aussi d’en créer un. Elle poursuit : « Mes oeuvres témoignent de l’importance que j’accorde au temps et à la générosité dans l’acte de création, de ma volonté de partager et d’immortaliser les beautés complexes, immenses et fines du monde sauvage. Mes gestes, répétés, modulés, transcendent la matière et deviennent poésie. Chaque oeuvre possède alors son propre rythme, son univers, ses richesses et ses respirations…»

Monts de Venus fait partie de cette collection de tableaux dont le sujet navigue entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, évoquant aussi bien le cosmos que la prolifération d’un micro-organisme. La féminité de l’intitulé se révèle dans le blanc laiteux de la pièce et son relief doux aux formes nourricières : les perles de culture brodées sur une soie opaque ont été ensuite emmaillotées d’un textile plus cotonneux. Clémentine Brandiras y convoque la broderie à l’aiguille, une des plus anciennes techniques de broderie, réalisée à la main sur tambour ou métier à broder, et qui comporte une grande diversité de points. Elle aime le mélange de simplicité et de subtilité qui la définie : « avec une simple aiguille, du fil, et de la patience tout devient possible ». Au sujet de l’oeuvre lauréate, elle explique : « Évocatrice, Monts de Vénus doit faire voyager celui qui se plonge dans ses méandres, jusqu’à en oublier la technique ». L’aspect à la fois crayeux et nacré de ses minuscules reliefs lunaires l’invitera aussi, inévitablement, au toucher.

L’oeuvre Monts de Vénus sera présentée au Salon International du Patrimoine Culturel, au Carrousel du Louvre, à Paris, du 25 au 28 octobre 2018, lors de l’exposition collective des pièces lauréates régionales du Concours Ateliers d’Art de France pour la catégorie Patrimoine. Une belle occasion pour Clémentine Brandibas de présenter son savoir-faire de brodeuse et de montrer cette facette contemporaine inattendue de la pratique ancestrale. Et peut-être de rencontrer des professionnels avec qui se dessineront des collaborations et projets futurs.