Ateliers d'Art de France

Jocelyne Boyer Lauréate 2019 Concours Ateliers d’Art De France Région Corse Catégorie : Création

Jocelyne Boyer - verrier d'art | Lauréate Concours Ateliers d’Art De France Région Corse | Catégorie : Création

Son parcours

Jocelyne Boyer, responsable d’une maison d’artisans pendant quinze ans, s’est lancée dans le travail du verre, portée « par une réactivité émotionnelle à la matière. Lorsque j’ai teinté une pièce pour la première fois, j’ai eu une certitude puissante ». Formée aux techniques du fusing et du thermoformage au CERFAV de Vanne-le-Châtel.

Sa technique

Jocelyne Boyer célèbre le corps dans des silhouettes de verre : des commanditaires désireux d’avoir leur effigie, ou bien des modèles croisés avec ravissement au hasard dans la rue. Le moulage en plâtre effectué sur le modèle même est ensuite couvert de plaques de verre teinté et passé au four. Parfois abrasé pour créer un effet de dentelle ou associé à d’autres matières comme le cuir. Chaque pièce, qui occasionne, au propre comme au figuré, une mise à nu de l’interlocuteur, restitue aussi l’intimité de la rencontre.

Sa pièce lauréate

C’est le cas d’Ambivalence, une création d’un seul tenant qui offre un visage noir et un visage bleu. « Cette pièce est à l’origine de mon travail actuel. C’est elle qui m’a permis de comprendre quel message je voulais transmettre dans mes oeuvres », à savoir cette ambiguïté de corps et d’âme qui habite chacun de nous. Le modèle d’Ambivalence a surgi dans sa vie à l’improviste : « une femme flamboyante, peau noire magnifique, lourde tresse, yeux en amande ». Mais le secret de la jeune femme dissuade Jocelyne Boyer de mouler son corps, comme elle le souhaitait. C’est donc le visage, dédoublé, qui porte le propos : une face tourmentée et obscure, une face lumineuse, « celle qu’elle donnait à voir, témoignage du comportement social qu’il lui fallait afficher ». Posée sur un pied en fer forgé, Ambivalence est une pièce duelle qui appelle la lumière. Celle-ci joue à discrétion avec les différentes densités du verre. Elle anime les reliefs, donnant vie aux deux visages.