Ateliers d'Art de France

Sarah Maso, lauréate régionale du Concours Ateliers d'Art de France

Sarah Maso , céramiste, lauréate de la région Nouvelle Aquitaine dans la catégorie Création pour sa pièce Grand Poisson

Il est des artistes dont les créations prennent vie au sens propre. Comme Sarah Maso, jeune agenaise passionnée par la terre et titulaire d’un CAP de tournage, dont les créations hybrides esquissent des histoires dont elle puise les prémices dans l’art primitif : « Je confronte à des objets rituels, utilitaires ou religieux, mon contrepoint personnel et contemporain ». Après huit ans passés en Espagne, elle transforme aujourd’hui une petite ferme du Lot-et-Garonne en atelier et résidence d’artistes. Elle apprécie les échanges entre créateurs et les duos de matières. Ses propres pièces, frappées d’un même grain de folie, dialoguent entre elles, dans un inlassable va-et-vient entre forme animale et caractères humanoïdes.

Son Grand Poisson ne relève donc d’aucun réalisme anatomique. Il est le fruit d’une légende dont Sarah Maso a emprunté la trame à des récits universels : celle d’un héros, embarqué pour un voyage initiatique à bord d’une coquille de noix, qui confond le dos d’un gigantesque animal immergé avec un îlot isolé ! Surgi des profondeurs, le monstre à gueule préhistorique semble aussi provenir de l’Âge de bronze, sa « peau » aux reflets de métal résultant d’un travail poussé sur les émaux. Les plaques de grès qui forment le corps ont été enroulées sur elles-mêmes, cuites en haute température, puis agrémentées d’une toison d’algues en terre modelée. Exposé en trois morceaux, ce Grand Poisson creux laisse entrevoir le vide de ses entrailles, car « toute sculpture est un récipient qui accueille les émotions de qui l’observe ». Les tubes de métal qui la supportent exaltent la tension de la pièce ; ils mettent aussi en scène sa fragilité de totem couché, instable et inquiétant.

L’oeuvre Grand Poisson sera présentée sur le salon MAISON&OBJET, à Villepinte, Paris Nord, du 7 au 11 septembre 2018, lors de l’exposition collective des pièces lauréates régionales pour la catégorie Création. Sarah Maso aura alors l’occasion de présenter sa démarche aux 90 000 visiteurs professionnels français et étrangers, prescripteurs et détaillants, qui se rendent sur le salon à chaque édition.